RIAD SOUAFINE

RIAD SOUAFINE
Terrasse

Souafine patio

Souafine patio
Fontaine

jeudi 1 février 2018

Programme du Festival Musiques Sacrées de Fès 2018




Ensamble Moxos – Musique Baroque En Amazonie – Mission Jesuite Bolivienne – Bolivie
Ensemble MOXOS


Le programme provisoire du Festival des Musiques Sacrées de Fès vient d'être dévoilé.
Pour cette 24ème édition les organisateurs semblent vouloir renouer avec l'esprit originel du Festival.
A ce jour aucune "tête d'affiche" profane n'est invitée.

Est-ce du au choix des dates, dernière semaine de juin, ou a la proximité des vacances estivales ?

Peu importe car cette édition nous promet quelques belles découvertes comme:

L'ensemble Moxos venu de Bolivie ou  Dhafer Youssef de Tunisie le 23 juin

Doulce Mémoire (France) et Jordi Savall (un fidèle) le 24 juin

L'ensemble ORPHEUS XXI, crée par Jordi Savall et qui regroupe des musiciens réfugiés ou Rosario La Tremendita (Espagne) grande chanteuse de Flamenco ou la danse des TARATALI (Inde) le 25 juin

Le groupe EN CHORDAIS (Grèce), l'ensemble SHAMS (Iran), Rachid ZEROUAL pour le Maroc, l'ensemble TRI PUSAKA SKATI (Bali) et enfin l'ensemble 3MA le 26 juin.

Les 27, 28 et 29 juin on retiendra la soirée Gérard EDERY Trio qui se produira à la synagogue du Mellah ainsi que la soirée Soufie Afrique à Bab Makina le 28 juin.

Le 30 juin pour la soirée de clôture du Festival ce sera du Gospel avec le Soweto Gospel Choir (Afrique du Sud).

Soweto Gospel Choir – Afrique du sud
Soweto Gospel Choir


Coup de cœur:

3 MA – Mali, Madagascar, Maroc

Le Trio 3MA s'est déjà produit à Fès il y a une dizaine d'années alors qu'il venait à peine de se constituer après leur rencontre à Agadir. Ce sont trois musiciens de pays différents: Driss El Maloumi (Maroc), Rajery (Madagascar) et Ballake Sissoko (Mali) qui chacun maître de l'instrument emblématique de ces pays (Oud, Valiha et Kora) créent un répertoire fusionnel absolument unique. Ils se produiront dans les Jardin Jnan Sbil à 21 heures le 26 juin.


Hesperion XXI – Jordi Savall – “Ibn Battuta Voyageur De L’islam”
Jordi Savall


Rosario La Tremendita (Espagne) – « Te Deum »
Rosario La Tremendita


A l'usage des festivaliers, quelques conseils:

Si l'on se réfère aux températures de cette période l'an passé (38°) il sera conseillé de se munir de provisions de bouteilles d'eau et de sortir les éventails !

Inutile d'acheter en avance les billets pour les concerts ils sont vendus sur place avant chaque spectacle.

L'achat du "Pass" 350€ est réservé aux inconditionnels.

Pour les soirées à Bab Makina (lieu prestigieux) il faut privilégier les catégories A (50€/60€) car la catégorie B (25/30€) est trop éloignée de la scène. Compte tenu de la programmation ces tarifs sont excessifs !
Pour les concerts en dehors de Bab Makina les tarifs varient entre 15€/20€

Il semble que pour 2018 le Festival suscite un intérêt plus important que ces dernières années il est donc fortement recommandé de réserver son hébergement à l'avance.

Programme détaillé: https://fesfestival.com/2018/programmation-par-jour/

mercredi 17 janvier 2018

Fès: Bambou d'Afrique, ouvert.


Bambou d'Afrique / Riad Souafine 2018
Voilà des mois que les  gastronomes attendaient son ouverture. C'est chose faite en ce début de janvier, Bambou d'Afrique devient ainsi la nouvelle adresse exotique de la ville de Fès.
Situé dans le quartier de Florence, dans la rue parallèle au boulevard Hassan II ce restaurant affiche des dimensions réduites, à peine 18 couverts, dans un cadre simple mais de bon goût.
Bambou d'Afrique / Riad Souafine 2018

Bambou d'Afrique / Riad Souafine 2018

Au menu des plats maliens et sénégalais, bien connus pour la plupart, tels que le Tiep de poisson, le poulet Yassa ou kedjenou de poulet, l'alloco ou l'attieke....

Tiep poisson / Riad Souafine 2018

Kedjenou poulet / Riad Souafine 2018
Attieke / Riad Souafine 2018
La cuisine africaine se veut sans prétention ni arrogance, simple, copieuse et goûteuse et à ce titre la cuisinière des lieux honore les plats qu'elle prépare. La finesse de goût et la cuisson de l'attieke sont parfaits, les plats aussi. Certes la présentation est sommaire mais les quantités servies devraient combler toutes les fringales.

L'atmosphère du lieu n'est pas encore celle d'un maquis enflammé mais pourrait y parvenir bientôt passée la période de rodage. Le service est nonchalant et souriant conforme à l'image que nous avons des restaurants de Bamako ou de Saint Louis.

Bambou d'Afrique Menu / Riad Souafine 2018

Les tarifs sont très abordables et même peu onéreux compte tenu des quantités.
Convives pressés ..... ? Passez votre tour. En effet les plats sont faits maison et nécessitent un temps de préparation non négligeable.
Ni bière ni vin mais des jus, bissap, gingembre ou passion....

A Fès les évolutions se réalisent au rythme d'une course d'escargot, il faut savoir être patient mais après l'ouverture du sublime restaurant Thaï de la médina, Moi Anan, de celle de l'excellent Grat Wall Chinois l'an dernier en ville nouvelle comme de celle du Kiosk, meilleure pizza de la ville, l'offre s’élargit au niveau gastronomique et permet une vraie variété des plaisirs.

Quant aux restaurants de cuisine marocaine ils sont un peu les parents pauvres de la qualité culinaire.
Il est vrai que les marocains préfèrent manger chez eux les tajines maisons et que pour les touristes la cuisine des riads et Maisons d'Hôtes s'avère supérieure en tous points à celle que l'on sert dehors.

dimanche 31 décembre 2017

Souafine: Réveillon 2017


Riad Souafine 2017
Riad Souafine 2017



MENU DE LA ST SYLVESTRE 2017

VELOUTE DE POTIRON THAÏ

HUÎTRES DE OUALIDIA

SAUMON GRAVLAK SOUAFINE

LIMONCELLO

COUSCOUS MEDFOUN

GATEAU DE L'AN NEUF 
TORTA CAPRESE SUR PAVE BRETON 
ET COULIS DE FRAMBOISE

COUPE DE MINUIT 

Torta Caprese / Riad Souafine 2017

Riad Souafine 2017

dimanche 17 décembre 2017

Fès: LE restaurant de poissons !


Ahl Fes / Riad Souafine 2017
Fès est loin des ports de pêches !
Les Fassis adorent manger du poisson !

Sur les marchés les étals de poissonniers ont de quoi refroidir l'enthousiasme des amateurs de merlans à l’œil vif et fringant.
Les restaurant de poissons se comptent sur les doigts d'une main, encore plus rares ceux qui ne vous laissent pas de souvenir désagréable....

Depuis quelques temps une adresse se chuchotait dans la bonne bourgeoisie fassie, celle du Ahl Fès.

Niché sur les hauteurs de Fès, aux abords d'un quartier très populaire, (desservi par les petits taxis)  ce restaurant vaut le détour.

Les raisons de son succès sont simples: salles immenses, terrasse accueillante, propreté absolue, plats copieux, excellents, poissons parfaitement cuits et prix très doux !

Menu du Ahl Fès / Riad Souafine 2017

 La carte est courte ce qui en l’occurrence est rassurant, un gage de qualité aussi car étant donné le débit l'on devine que la fraicheur des produits sera au rendez-vous.

Les fritures ne sont pas grasses du tout, les calamars sont fondants en bouche tandis que les poissons (sole, merlan...) semblent sortir tout juste de l'océan.
La Paella n'en est pas une mais le riz est bien cuit et le plat généreux en garniture.

C'est un sans faute.

A savoir: ce restaurant n'est ouvert que pour le déjeuner (11h30 / 18h) fermé le vendredi, il ne sert pas d'alcool et il est conseillé d'y venir tôt si l'on veut éviter une longue file d'attente. Entrées à partir de 35dhs et les plats sont à 65dhs.

Paella / Riad Souafine 2017


Calamars et crevettes / Riad Souafine 2017

Fritures poissons / Riad Souafine 2017
Ahl Fès / Riad Souafine 2017

lundi 6 novembre 2017

Fès: auto nostalgie

2CV Green / Riad Souafine 2017
L'association de Fès des voitures classiques fédère des marocains passionnés et amoureux des voitures du siècle dernier. Ce dimanche ces belles entretenues étaient de sortie à Fès.
Roulantes et rutilantes, dans leur jus ou customisées elles étaient toutes sur la ligne de départ pour un rallye sans vainqueur.

Riad Souafine 2017
Riad Souafine 2017
Riad Souafine 2017
Riad Souafine 2017
Riad Souafine 2017
Riad Souafine 2017
Riad Souafine 2017
Riad Souafine 2017

mercredi 1 novembre 2017

Riad Souafine 10ème anniversaire


Riad Souafine 2017
Il y a dix ans Riad Souafine ouvrait ses portes et accueillait ses premiers visiteurs venus du monde entier pour passer quelques jours à Fès et découvrir la magie de cette médina millénaire.

Beaucoup séduits par les lieux et l'environnement sont devenus de fidèles amis de Souafine ou des ambassadeurs de l'art de vivre marocain.

A cette occasion Riad Souafine vient de renouveler complètement son site Web: www.riadsouafine.com  
pour offrir une meilleure expérience de navigation, compatible smartphone et tablette avec un système de réservation directe en ligne et sécurisé avec des promotions spéciales exclusives.

Depuis 10 ans la personnalité de Riad Souafine s'est affirmée: slow travel et gastronomie sont les caractéristiques les plus plébiscitées.
Notre chef Hassan assure depuis le premier jour la réalisation des repas marocains, il crée régulièrement de nouvelles recettes toujours adaptées de la tradition fassie pour le plus grand plaisir de nos convives gourmets. La table de Souafine permet aussi à l'occasion de voyager grâce à des plats de différents continents. (voir "restauration")

Fès est un joyau chargé d'histoire qu'il faut savoir aborder pour en découvrir tous les mystères et il est bon avant de partir les explorer de posséder quelques clés ou connaissances que nous essayons de délivrer dans la page "Réussir son séjour"

Aux amis de Souafine, aux lecteurs de notre Blog, merci à tous car grâce à vous le plaisir de partager l'émotion que procure Fès est toujours aussi fort.

Riad Souafine 2017

samedi 28 octobre 2017

Automne Gourmet à Fès


Couscous Medfoun / Riad Souafine 2017
Cet automne encore Riad Souafine participe à l'évènement Fès Gourmet organisé par l'ARMH de Fès.

Depuis la première édition à l'automne 2014, ce rendez-vous gastronomique qui célèbre le printemps et l'automne chaque année rencontre un réel succès auprès des gourmets de passage qui apprécient cette opportunité de découverte culinaire.

Les Riads participant à Fès Gourmet proposent chacun un menu complet dont le plat principal est différent de celui proposé par les autres établissements.

Lors des éditions passées les avis des convives sont unanimes:

Fraicheur et qualité des plats
Recettes authentiques que l'on ne sert pas dans les restaurants de la ville
Accueil et cadre exceptionnels
Excellent rapport qualité-prix avec un tarif unique de 280 dhs par personne comprenant 3 plats minimum, eau et thé inclus.

Dans la mesure où les repas ne sont préparés qu'avec des produits frais et uniquement pour les convives du soir, la réservation au plus tard la veille est obligatoire.
Le nombre de convives est limité.

Riad Souafine propose un des plats de fête de la gastronomie fassie, le couscous medfoun plébiscité par tous.

Couscous Medfoun / Riad Souafine 2017


jeudi 26 octobre 2017

Maroc: heure d'hiver


Résultat de recherche d'images pour "heure d'hiver"

Ce dimanche dans la nuit le Maroc passe à l'heure d'hiver, à 3 heures il sera donc 2 heures.
Le décalage avec l'Europe continentale sera toujours d'une heure (en moins).

Pour les voyageurs venant au Maroc par avion les billets tiennent compte de ce changement.

Qui dit heure d'hiver pense frimât et feux de cheminées mais pour l'instant au Maroc l'été fait de la résistance et à Fès les températures restent à 30° sans la moindre goutte d'eau en vue.

Eté indien / Riad Souafine 2017


dimanche 15 octobre 2017

Festival culture Soufie Fès: Ouverture


Jardin Jnan Sbil / DP 2017
En ce mois d'octobre assez exceptionnel au niveau des températures, le cadre choisi pour les spectacles du Festival de la Culture Soufie de Fès est enchanteur. La fraîcheur du jardin à la nuit tombée et le nombre réduit de spectateurs créent cette intimité quasi mystique indispensable pour se sentir en harmonie avec la musique et les chants soufis.

Cette soirée d'ouverture "Hommage à Al Shustari: souffles de l'Amour divin, du Maroc vers l'Inde"
introduit la thématique retenue pour cette 10ème édition: la route du Soufisme du Maroc vers l'Inde.
Tout au long de cette semaine le programme permettra de découvrir les grandes confréries marocaines.

Samaa de Fès / DP 2017

DP 2017


mardi 26 septembre 2017

La TAP ouvre un Fès / Lisbonne




LaRésultat de recherche d'images pour "TAP"         

La compagnie aérienne portugaise TAP ouvre dès cet automne une liaison Fès / Lisbonne à partir de fin octobre et à raison de 6 vols hebdomadaires.
Il s'agit d'un signe supplémentaire du regain d'intérêt des compagnies pour Fès et une ouverture sur la clientèle portugaise qui jusqu'à présent ne s'aventurait guère au delà du détroit de Tanger.

Du lundi au samedi, à des horaires très pratiques, départ de Fès à 16h35 et retour de Lisbonne à 14h pour une durée de vol de deux heures environ.

Côté tarifs pour un aller simple il faut compter à partir de 80€ le vol sans option jusqu'à 150€ avec toutes les options, ce qui sans être aussi bon marché que les vols low cost reste tout à fait abordable.

Résultat de recherche d'images pour "lisbonne"



jeudi 10 août 2017

Maroc: hécatombe sur les routes


Transport collectif / Riad Souafine 2017
Selon la Direction des transports routiers l'année 2016 affiche un bien triste bilan au niveau des accidents de la route sur l'ensemble du territoire.
Avec 3593 tués (+0.79%), 8950 (-10.11%) personnes grièvement blessées pour un total de victimes de  81827 (+3.76%).

Rien que le semaine dernière le Maroc à recensé 29 morts et 1740 blessés !
Chaque jour la rubrique faits divers des journaux comptabilise froidement les dangereuses prouesses des conducteurs marocains.
En tête de ces héros de l'hécatombe routière viennent les chauffeurs de grands taxis et de cars qui du fait du nombre de personnes transportées affichent les bilans les plus élevés.

Pourtant le Maroc en apparence s'est donné les moyens de lutter contre ce fléau. Nouveau code de la route, sanctions plus lourdes en cas d'infraction, contrôle technique des véhicules auraient dû infléchir la courbe des accidents routiers.
Nous sommes bien obligés de constater que dans les faits il n'en est rien.
Pire une récente étude sur le comportement des conducteurs montre qu'ils sont  52% à ne pas respecter le panneau "Stop". Les feux rouges ne semblent pas avoir un meilleur impact sur l'obligation de s'arrêter.

Voici quelques comportements les plus répandus:
Au feu rouge ? Le dépasser et s'arrêter plus loin puis attendre que les véhicules de derrière klaxonnent.
Au carrefour pour tourner ? Prendre au plus court et créer un embouteillage.
Dans une côte, en plein virage, avec une ligne blanche continue ? Doubler en 3ème position sans visibilité.
Conduire une moto ? Oui, mais sans casque ou celui-ci posé sur le crâne sans l'attacher et si possible transporter femme et enfant, l'une derrière et le gamin devant.

La liste est longue et serait risible si elle ne tuait pas !

Le conducteur marocain ne supporte aucune contrainte et plus il est aux commandes d'un gros et coûteux véhicule moins il se sent concerné par les règles communes du code de la route.

La peur du gendarme ? C'est pour les pays civilisés. Ici les chauffards pensent pouvoir toujours s'arranger avec l'uniforme  et au pire pour les plus aisés ils ont les moyens de payer !

Comme souvent au Maroc, des responsables, en haut lieu, s'attaquent aux problèmes, dressent des bilans, lancent des audits ponctuels et ........ pondent des "solutions".
Mais à aucun moment il n'est fait d'analyse complète, en amont et en aval, des problèmes.

En amont: si l'on veut des conducteurs qui maîtrisent la conduite du véhicule et respectent le code de la route, il faudrait peut-être avoir des écoles de conduite dignes de ce nom avec de vrai moniteurs diplômés, des véhicules récents et en bon état de fonctionnement. Un examen du permis de conduire qui ne soit pas une mascarade du type parcours de kart pour enfants de 10 ans au quel échoue pourtant plus de la moitié des candidats.
Aménager les espaces urbains pour que piétons et automobilistes cohabitent sans risque mortel.
Dans les villes les trottoirs sont soit impraticables aux piétons (étroits, défoncés, pas à niveau, trous béants non sécurisés....) soit  envahis par les marchands ambulants ou occupés par les terrasses de café.
En aval: faire appliquer sans "arrangement" les sanctions (mission impossible ?) mettre des radars en ville et sur les routes (les nombreux appels d'offres passés par le ministère des transports se sont tous révélés infructueux), immobiliser les taxis qui se mettent en infraction (au début plus un seul ne circulerait)

Vous l'aurez deviné conduire au Maroc n'est pas sans risque. Les touristes qui louent une voiture réalisent très vite que leur vigilance va être mise à rude épreuve. En traversant les villages ou les villes il faudra bien sûr éviter les gamins qui jouent au ballon sur la chaussée, les ânes qui déambulent, les piétons qui traversent où et quand ils le veulent, le plus souvent sans même regarder si vous passez par là !
Sur les routes le respect des limitations de vitesse est recommandé, même si les panneaux n'existent pas ou si leur adaptation à l'environnement n'est pas évidente (30km/h sur une ligne droite par exemple) car dans ce cas la marée-chaussée n'est pas loin (mais pas visible non plus).
Il y a des heures où la prudence doit être relevée d'un niveau c'est le soir, après les heures de travail quand les bars ont fait le plein et que les chauffeurs reprennent leur voiture pour rentrer chez eux après avoir ingurgité une quantité de bières à faire pâlir les munichois !
Le Maroc pays musulman n'arrive pas à généraliser les contrôles avec alcootest ! Dommage pour la sécurité routière....

Pour les touristes qui préfèrent se déplacer sans trop de fatigue nerveuse nous conseillons, le train, les cars des grandes sociétés de transport (CTM ou Supratour) ou les transporteurs touristiques. Statistiquement ces moyens de transport connaissent le plus faible taux d'accidents mortels.
En règle générale les chauffeurs de cars de ces sociétés ou ceux des transporteurs touristiques sont mieux formés, plus respectueux du code de la route et surtout moins suicidaires. De plus les différences de prix étant assez faibles et justifiées (entretien des véhicules, salaires des chauffeurs) autant ne pas jouer à la roulette russe avec sa vie sur les routes de ce beau pays.



mardi 25 juillet 2017

UMA: Projet de TGV Trans Maghreb


Maroc / Algérie frontière / Riad Souafine 2017

L'Union du Maghreb Arabe (UMA) se réuni à Rabat jusqu'au 27 juillet. A cette occasion un vieux projet est ressorti des cartons: la liaison ferroviaire Tunis-Alger-Casablanca. Pour dépoussiérer ce dossier, l'UMA vient d'entériner la décision de procéder à une étude de faisabilité.

Cette évolution semblerait tordre le cou à une vieille plaisanterie partagée par la rue marocaine; "S'il est une chose sur laquelle tous les arabes sont  d'accord c'est qu'ils ne sont d'accord sur rien" !
Alors applaudissons le temps d'un été cette lueur d'espoir mais .....

Depuis 17 ans la presse marocaine ressort à intervalles réguliers,  à chaque printemps, le "marronnier" de l'ouverture imminente de la frontière Maroc / Algérie, il est vrai que c'est moins le cas depuis 2011 et les tensions dans la région. En pratique rien ne se passe et le soufflet retombe.

Tous les experts économiques s'accordent à dire qu'une ouverture totale des frontières du Maghreb serait un atout de développement majeur. Côté humain, les familles séparées de l'Oriental pourraient enfin être réunies.

Vu du Maroc l'origine du blocage  ne fait aucun doute: l'Algérie.
Tant que l'épineux dossier du Polisario ne sera pas correctement traité, tant que l'Algérie jouera un jeu trouble et soufflera sur des braises contre la volonté des peuples il serait vain de croire aux miracles.

Alors un TGV trans-Maghreb qui s’arrêterait aux portes d'Oujda ?

Comme une humoriste française le répète: "On ne nous dit pas tout !"
Qui sait, le Président algérien Abdelaziz Bouteflika (né le 2 mars 1937 à ... Oujda !) a peut-être trouvé l'énergie nécessaire pour tenir la baguette magique de l'entente cordiale ?

La diplomatie marocaine cette année a réalisé de belles avancées et son retour au sein de l'OUA en a été le point d'orgue. Autant de signes qui permettent aux marocains d'espérer.
A condition que les multiples risques sécuritaires soient maitrisés et c'est loin d'être le cas de l'autre côté de la frontière.

Résultat de recherche d'images pour "uma projet de train"